Tout en s’appropriant souvent des images de célébrités et de la culture populaire des dernières décennies, les œuvres sculpturales et installations d’Anthea Hamilton rassemblent divers accessoires et personnages dans des situations qui ont quelque chose d’une scène de théâtre. Les installations proposent une sorte de réalité alternative où la sexualité, les rôles définis par le genre, la vie domestique et les traditions de différentes cultures deviennent des idées qui oscillent entre cliché et fluidité. Elle se penche autant sur des sujets masculins que féminins (de Jane Birkin à John Travolta, en passant par la nourriture, la publicité, les meubles et les vêtements) et fait aussi référence à son propre corps : ses œuvres acquièrent ainsi les propriétés de personnalités co-existantes, instaurant de curieuses relations hybrides, et il en émane quelque chose de sexy et d’amusant.

 

CUT-OUTS

2007

En référence aux espaces utilisés pour créer des images ou des effets spéciaux cinématographiques, deux œuvres sculpturales sont présentées dans la salle Cut Outs, bleue comme pour des incrustations par blue key. Souvent centrés sur les jambes féminines, dont celles de l’artiste sont les modèles, ces corps fragmentés sont eux-mêmes des cut outs et occupent ces espaces dans divers états d’activité : corps qui dansent, paradent ou sont occasionnellement assis, tous dans des poses correctes. Reflet du vécu quotidien dans un contexte patriarcal, l’installation illustre aussi typiquement le mode dont Hamilton crée des environnements où le spectateur occupe l’espace aux côtés d’œuvres dont la présence est anthropomorphe.

 

MANBLIND #5

2011

 

LEG CHAIRS

2009–en cours

Chaque œuvre de Hamilton appartenant à la série Manblind s’approprie une image différente d’un modèle masculin un peu rétro et en fait un store vertical (« blind »), suspendu dans l’espace. Commentaire sur les perspectives dominantes dans la société, nous pouvons regarder à travers ce store, notre regard partiellement gêné par le filtre masculin. Ou nous pouvons aussi simplement prendre plaisir à leur beauté classique.

Les Leg Chairs de Hamilton interagissent clairement avec les Manblinds : sculptures/mobilier, elles ont également les jambes de l’artiste pour modèle. Chacune présente la même pose, jambes de plexiglas croisées ; mais elles sont tout autant uniques, exhibant thèmes et ornements particuliers. Certaines s’inspirent de personnalités célèbres, d’autres d’expressions communes, d’autres encore des cultures et loisirs associés à divers modes de vie, dont la nourriture « exotique » ou la cigarette. Sexy et amusantes, les Leg Chairs jouent avec notre vécu du mobilier de maison. (NH)

Artist Website

Anthea hamilton   cut outs installation view

Anthea Hamilton, CUT-OUTS, 2007–ongoing (installation view), photo: Andy Keate

Anthea hamilton   leg chair %28jane birkin%29  2011

Anthea Hamilton, LEG CHAIR (JANE BIRKIN), 2009, photo: Doug Atfield