Au cœur de la pratique de Ermias Kifleyesus, il y a les idées de traces et d’impermanence, d’êtres humains et de lieux. Pendant plusieurs années, l’artiste travaille à un projet en cours dont les lieux sont les cabines téléphoniques internationales que l’on rencontre dans la plupart des villes : là où l’on appelle la famille ou les amis outremer. Souvent fréquentés par des immigrés, ce sont des espaces qui permettent de se mettre en contact avec d’autres lieux dans le monde, des reflets de la transformation que les mouvements migratoires imposent aux sociétés, aujourd’hui plus rapidement que jamais dans l’histoire.

Kifleyesus place des affiches pliées et des feuilles de papier sur les parois et les tablettes de ces cabines : au fil du temps, elles se recouvrent de notes interactives, de marques, de gribouillages et dessins effectués par les individus qui les ont utilisées pendant leur appel. L’artiste visite les cabines chaque semaine pour récupérer les feuilles, lesquelles, une fois dépliées, sont couvertes de ces traces dynamiques.

 

ENDLESS CITIES

2014

Cette série d’œuvres, réalisées dans des cabines téléphoniques internationales à Bruxelles, à Anvers et à Gand et aux alentours, constitue le noyau de la pratique engagée de Kifleyesus. Bon nombre sont créées avec des affiches et publicités en papier pliées où apparaissent quelques-unes des célébrités les plus photogéniques de la culture occidentale. Mais, exposées au flot quotidien de visiteurs de la cabine, leurs images disparaissent peu à peu, jusqu’à devenir méconnaissables. Ces images d’une beauté idéalisée sont effacées par l’accumulation et la combinaison abstraite des traces et marques laissées par une multitude.

 

THERE IS NO ZEBRA CROSSING IN BERLIN

2014

Cette composition murale a été réalisée in situ au M HKA et couvre un mur entier à l’aide d’une technique développée par l’artiste pour transférer des images sur des surfaces diverses. Quelques-unes des nombreuses œuvres réalisées par l’artiste dans des cabines téléphoniques sont transférées sur du tissu, lui-même transféré ensuite sur l’architecture : ainsi se construit peu à peu une composition all over très détaillée. Cette technique de transfert peut se considérer comme emblématique : les formes visuelles se déplacent ainsi à travers divers espaces. (NH)

Artist Website

Ermias kifleyesus   i am because we are  we are because i am

Ermias Kifleyesus, I AM BECAUSE WE ARE; WE ARE BECAUSE I AM, 2009, photo: Ermias Kifleyesus

Ermias kifleyesus   i call and call nobody responds 2014

Ermias Kifleyesus, I CALL AND CALL, NOBOBY RESPONDS, 2014, photo: Ermias Kifleyesus