Comment des techniques picturales classiques peuvent-elles être utilisées pour construire une réalité qui reflète et critique la société contemporaine ? Voilà ce que Maria Safronova s’applique à faire dans une nouvelle série de tableaux, accompagnée d’accessoires tridimensionnels. La « liberté » d’adapter les normes et routines constitue un thème récurrent, de même que la satisfaction, voire l’enthousiasme qu’un tel processus de socialisation peut inspirer à l’individu.

Les images hybrides de Safronova empruntent des caractéristiques à la vie quotidienne russe actuelle, avec ses tendances néo-soviétiques et néo-impérialistes, et à l’art pictural des Pays-Bas et de l’Italie du XVe et XVIe siècle. Safronova fait contraster des fonds vides épurés avec des surfaces aux motifs qui accentuent la perspective centrale. Les deux mécanismes créent des niveaux différents, qu’elle peuple de compositions de figures humaines, inspirées d’études d’après modèles vivants et de photographies.

 

EMPLOI DU TEMPS QUOTIDIEN

2012–2013

L’œuvre se compose de onze toiles représentant des activités routinières dans un hôpital psychiatrique, évoquant des « scènes de genre » du baroque néerlandais et flamand, d’une maquette de l’intérieur du lieu, d’un panneau sur lequel on peut lire l’emploi du temps quotidien des internés, du réveil à 7 heures du matin au coucher à 21 heures, ainsi que d’un questionnaire psychiatrique qui troublerait la notion de santé mentale de tout un chacun. Question 78 : « Si vous deviez vous produire sur scène, seriez-vous capable d’entrer dans le rôle au point d’oublier qu’il s’agit d’un jeu ? »

 

LE JEU DE LA VUE GENERALE

2013–2014

Cette nouvelle série illustre les modèles de comportement et d’interaction sociale que les enfants doivent internaliser pour ne pas être ostracisés en maternelle ou à l’école. L’œuvre se compose de six toiles et de quatre « situations » tridimensionnelles polychromes (Entreposage, Salle de classe, Bâtiment, Aire de jeu) disposées dans une armoire faite sur mesure. Les titres font référence à l’Équilibre de Nash, nommé d’après le théoricien du jeu John Forbes Nash, qui décrit une série de situations dans lesquelles les « joueurs » ne tirent pas profit d’un changement unilatéral de stratégie. Safronova écrit : « Ceci établit un modèle standard de jeu infiniment répétitif, le Jeu de la Vue générale, dans lequel coordonner le propre point de vue d’une personne avec celui des autres, changer de positions ou rechercher un bénéfice réel n’est possible que dans le cadre de règles données. L’équilibre stable devient la condition la plus favorable et tout changement n’entraîne qu’une situation plus défavorable. Imagination et libération de l’obstacle deviennent superflues. » (AK)

Maria safronova daily schedule lunch 2013

Maria Safronova, DAILY SCHEDULE: 1PM, CANTINE, LUNCH, 2012, photo: Maria Safronova

Maria safronova the game of the  general view  new year 2013

Maria Safronova, THE GAME OF THE GENERAL VIEW: NEW YEAR, 2013, photo: Maria Safronova