IDM, 2013–2014

Les fioritures naïves de la série de tableaux d’Oustinoff tournoient autour des logos du papier de protection arraché de l’arrière de grands autocollants publicitaires sur lesquels ils sont peints. Plutôt puérils (trop riches en couleurs, comme s’il lui avait fallu utiliser toute la boîte de couleurs), ils ne parviennent toutefois pas à décevoir. Peut-être que la « musique de danse intelligente » des années 90 qu’Oustinoff passe dans son atelier les traverse encore.

 

L’ADMINISTRATION

2013–2014

Oustinoff entreprend régulièrement des expériences avec du son, de la musique et des installations diverses et variées. Mais cette œuvre est d’un autre ordre : conçue comme la première pièce d’une série de « provocations » autour de questions politiques actuelles, elle vise les lois infamantes contre « la propagande d’orientation sexuelle non traditionnelle devant mineur ». En août 2013, Oustinoff a affiché des tracts dans des immeubles d’habitation dans la ville méridionale de Rostov-sur-le-Don. Ils étaient imprimés comme des annonces courantes, mais proclamaient que « l’administration » surveillait les gays et lesbiennes de l’immeuble (leur nombre était spécifié à la main) et demandaient aux habitants d’être vigilants et de rapporter tout ce qui pouvait être suspect au numéro de téléphone indiqué.

Ce texte s’est rapidement heurté à une sérieuse désapprobation sur les sites Internet russophones pro-occidentaux. La chaîne de télévision NTV a relevé l’information et en a même fait deux sujets d’actualité, les 29 et 30 août 2013, se demandant si les voisins devaient se dénoncer les uns les autres et appelant à l’arrestation des auteurs du tract pour avoir diffusé des mensonges. Les deux extraits du journal télévisé et une sélection des réactions en ligne sont présentés dans l’exposition, à côté du tract. La meilleure satire est souvent une simple rediffusion de l’original.

Ce projet pourrait difficilement être plus différent de ses tableaux. Pourtant, Oustinoff dit concevoir les divers fils conducteurs de sa pratique comme le téléchargement simultané de plusieurs dossiers lourds sur un ordinateur. Chaque opération peut se dérouler indépendamment de l’autre, mais en fin de compte, la variété renforce l’action de l’organisme d’hébergement. L’art en tant qu’action expérimentale, avec la faculté d’infiltrer et d’embarrasser le « pouvoir en place » : c’est exactement ce que la politique culturelle russe tente à nouveau de décourager à l’heure actuelle. (AK)

Oleg ustinov idm 9 bi%28oa%29rd 5 5  2013

Oleg Ustinov, IDM #10 3EANAE, 2013, photo: Oleg Ustinov

Oleg ustinov idm 10 3eanae  2013

Oleg Ustinov, IDM #10 3EANAE, 2013, photo: Oleg Ustinov

The administration

Oleg Ustinov, THE ADMINISTRATION, 2013–2014, photo: Oleg Ustinov